Catégories
Actualites Grand Conseil

Non au sacrifice des familles !

Le Grand-Conseil valaisan a refusé très nettement de péjorer la situation fiscale des familles, malgré des manoeuvres politiciennes regrettables de certains partis.

Le PDC a combattu cette semaine au Grand Conseil deux attaques envers la fiscalité des familles.

Que ce soit pour supprimer la déduction du revenu de 3’000.- pour toutes les familles, quel que soit le mode de garde, ou pour réduire de 300.- à 150.- le rabais d’impôt existant par enfant, aucune majorité n’a pu être trouvée par les motionnaires.

C’est donc un signal clair donné par le Parlement, afin de conserver des conditions fiscales attrayantes pour les familles en Valais.

Le PLR et l’ADG ont oeuvré ensemble, dans une alliance contre-nature donnant une image déplorable de la politique valaisanne, afin de miner les acquis dont bénéficient toutes les familles valaisannes. Ces mesures ayant toujours été soutenue par le PDC, il était difficile d’y voir autre chose qu’une attaque concertée.

Cela étant, le PDC reconnaît que les finances cantonales sont dans une situation difficile et qu’il est nécessaire de trouver des solutions rapidement. Mais ce ne sont en aucun cas les familles qui doivent être les victimes de cette situation.

Un équilibre financier pour le Canton doit être retrouvé, au travers d’une analyse détaillée actuellement en cours.

Nous ne pouvons accepter que les familles soient prises en otage de luttes politiques dépassées.

Sion, le 8 mai 2014

Personne de contact : Serge Métrailler, Président du PDCVr

Catégories
Actualites Grand Conseil

Une solution concrète pour les emplacements dédiés aux gens du voyage

Lors de la session de mai, le PDCB s’est opposé aux réponses du Conseil d’Etat lors du traitement des postulats 2.248 du PLR et 4.156 de l’UDC.

Les réponses ne satisfont pas du tout les députés PDCB, en particulier par rapport aux emplacements dédiés au gens du voyage. Le groupe PDCB, par Marianne Maret, a donc déposé une motion lors de la présente session afin de proposer une solution. Voici le texte ci-dessous:

Une solution concrète pour les emplacements dédiés aux gens du voyage

Lassé par les non-réponses du Conseil d’Etat quant à la problématique des gitans et en particulier des emplacements qui devraient leur être dédiés, le groupe démocrate-chrétien du Bas propose que : compte tenu de l’acceptation de la LAT par le peuple suisse qui aura pour conséquence l’obligation pour notre canton de revoir son plan directeur, une modification de la fiche de coordination y relative soit effectuée. Celle-ci aurait pour objectif la fixation par le canton de 3 emplacements, un dans chaque région, affectés aux gens du voyage.

Il n’est pas normal que seule la ville de Martigny amène une réponse en la matière. De même il est trop facile pour le Conseil d’Etat de se réfugier derrière les communes pour ne pas agir au-delà des aspects liés à l’aménagement du territoire, d’importantes notions de sécurité sont en jeu et, décemment cela ne peut-être que le gouvernement valaisan qui propose une solution.

En ce sens le PDCB, par cette motion demande que le canton fasse l’acquisition des terrains destinés à recevoir les gitans afin que la sécurité y soit assumée par la police cantonale et non pas par la police communale concernée, de la même manière l’entretien en incomberait au canton.

Pour atteindre ces objectifs il est impératif d’avoir une base légale adaptée et cette adaptation passe par l’implémentation précise de ces dispositions dans le plan directeur cantonal via une fiche de coordination qui ne se contente plus de stipuler : « le stationnement pour les gitans pose actuellement des problèmes en Valais » (fiche de coordination A4/2).
De surcroît, dans son principe numéro 6 cette fiche dit : » créer des aires de stationnement adéquates pour les gitans et assurer la gestion de ces places d’entente avec les communes concernées ».

Un groupe de travail est à l’œuvre depuis 15 ans pour proposer des solutions que l’on attend toujours, il est temps que le canton prenne le taureau par les cornes afin que ce qui s’est passé à Collombey-Muraz ne se reproduise pas dans d’autres communes valaisannes et afin que la municipalité de Martigny, que nous remercions au passage, ne soit plus seule à assumer cette charge.

Lors du club de l’info de Radio Chablais de mercredi, Marianne Maret a eu l’occasion de donner plus d’infos sur le sujet. A écouter grâce au podcast en cliquant ci-dessous.


 
 
 
 
 
 
 
 
Texte original déposé lors de la session de mai:
Motion « Une solution concrète pour les emplacements dédiés aux gens du voyage »

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à contacter l’auteur de la motion:
Marianne Maret
079 799 05 11
marianne.maret@parl.vs.ch