Mort clinique de l’aéroport de Sion

Le PDCVr prend acte avec consternation de l’annonce ce jour du projet de nouveau plan de stationnement de l’armée et de ses probables répercussions pour notre canton.

Si l’avenir des infrastructures de Savatan est assuré par le développement de l’académie de police, et que l’arrivée à Sion de l’école de police militaire est réjouissante, l’avenir de l’aéroport de Sion est préoccupant.
La perte de 150 postes de travail à forte valeur ajoutée et la disparition d’une filière de formation technique pointue ne seront pas sans conséquence.

Par ailleurs, le PDCVr nourrit beaucoup d’inquiétude quant aux investissements prévus par l’armée dans les prochaines années à Sion.

Nous appelons les autorités cantonales à saisir l’opportunité offerte par le délai de consultation pour négocier la solution la plus satisfaisante possible pour le Valais.

Soucieux de définir la bonne stratégie pour l’avenir de l’aéroport de Sion dans l’intérêt de tous les secteurs économiques du Valais, le PDCVr propose la mise sur pied d’une table ronde. Cette démarche visera à définir rapidement les scénarios envisageables permettant de transformer la fermeture de la base aérienne en opportunité pour le Valais.

Nous appelons ainsi de nos voeux une discussion sereine et constructive, sans tabou ni préjugé, un débat tourné vers l’avenir.
Des contacts en ce sens seront pris avec les présidents des différents partis afin de fixer une séance de travail dans les meilleurs délais.

À l’instar du Conseil d’Etat, le PDCVr déplore l’attitude de la Ville de Sion dans ce dossier et appelle également les autorités communales à participer de manière constructive à cette table ronde. Il est essentiel maintenant d’unir toutes les forces pour donner un avenir à l’aéroport du Valais.

Sion, le 26 novembre 2013

Personne de contact : Serge Métrailler, Vice-président du PDCVr

Plus d’information sur http://www.pdcvr.ch


Catégorie: Actualites | Commentaires fermés sur Mort clinique de l’aéroport de Sion

Comments are closed.